Ne vous plombez pas la santé!

Sécurité
4/05/2018

Utilisé depuis l'Antiquité dans de nombreuses applications, le plomb présente des risques considérables pour la santé. Bien que la réglementation soit devenue de plus en plus contraignante à son égard, les agents des collectivités peuvent encore y être exposés.

Ainsi, les plombiers (intervention sur des canalisations), peintres (grattage, sablage, découpe sur des peintures plombées…), agents des déchèteries (huiles usagées chargées en plomb, accumulateurs…) et policiers armés (stands de tir) font partie des agents potentiellement concernés.

Le plomb est classé CMR (Cancérigène, Mutagène et Reprotoxique) en raison de sa toxicité pour la reproduction. Il convient donc d’être particulièrement vigilant vis-à-vis des agents en âge de procréer. L’exposition au plomb est d’ailleurs interdite pour les femmes enceintes ou allaitantes et pour les jeunes travailleurs. Le plomb peut aussi causer d’autres types d’atteintes à la santé en s’attaquant aux systèmes nerveux et digestif, aux reins et au sang.

Que ce soit lors d’opérations basiques (perçage de trous pour le passage de câbles) ou lors d’opérations de plus grande ampleur (chantier d'enlèvement de peintures plombées), l’employeur doit prendre des mesures de prévention spécifiques et adaptées afin de protéger ses agents de l’exposition au plomb :

  • substitution des produits plombés par des produits moins toxiques
  • utiliser des procédés limitant les émissions de fumées et de poussières
  • capter les émissions à la source
  • prévoir des règles d’hygiène strictes
  • mettre à disposition des équipements de protection individuelle

Vous trouverez plus d’informations sur les risques liés à l’exposition au plomb dans la fiche « le point sur…l'exposition au plomb ».

>> Contact :
prevention@cdg38.fr 
04 56 38 87 04