Pics de pollution : la prévention dans l’air !

Sécurité
29/01/2018

Des périodes de pollution de l’air ont régulièrement fait la une ces dernières années. Les autorités communiquent alors largement auprès de la population sur les conseils de prévention.

Bien qu’il n’existe pas de réglementation spécifique en vigueur pour l’employeur, il a tout de même l'obligation d'assurer la sécurité des agents, exposés à ce risque au même titre que la population. Les recommandations générales sont donc applicables dans les collectivités :

  • Limitez/évitez les activités physiques et sportives intenses autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.
  • Limitez/évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.
  • En cas d’épisode de pollution à l’ozone : limitez/évitez les sorties en plein air surtout durant l’après-midi; celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
  • Communiquer auprès de vos agents sur les restrictions de circulation en place sur votre territoire et sur les moyens de transport alternatifs.

De fait, vous devez raisonner de la même manière qu’en période de forte chaleur ou de grand froid et vous demander quels agents sont les plus exposés (agents de propreté urbaine, voirie, etc…) et quelles mesures peuvent être mises en place (modification du planning pour limiter l’effort physique, limiter l’utilisation de produits solvants, adaptation des horaires aux activités, …).

Faut-il continuer à aérer ?

En cas de pic de pollution de l’air, il est recommandé de ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation.

De manière générale, il est recommandé d’aérer et de ventiler très tôt le matin (avant 8h), période de la journée la moins polluée afin de réduire la pollution de l’air se concentrant à l’intérieur des bâtiments.

 

>> Contact :
prevention@cdg38.fr 
04 56 38 87 04