Élagage d'arbres, entretien de l'éclairage public, curage de fossés... : pensez AIPR!

Sécurité
12/01/2018

Quel est le point commun entre ces trois activités ?

Elles peuvent toutes trois être réalisées à proximité de réseaux. Chaque année, 100 000 réseaux (électricité, gaz, eau…) sont endommagés du fait de travaux. Outre les ruptures d’approvisionnement, ces endommagements peuvent aussi entraîner des accidents ayant des conséquences graves pour la santé et la sécurité des agents.

Depuis le 1er janvier 2018, la réglementation prévoit une obligation de vérification des compétences des intervenants à proximité des réseaux, qu’ils soient aériens, souterrains ou subaquatiques.

Ainsi, les concepteurs (assurant la préparation ou le suivi des travaux), les encadrants (chef de travaux), ou les opérateurs (agents intervenant directement dans les travaux) doivent désormais posséder une « autorisation d’intervention à proximité des réseaux» (AIPR).

Cette autorisation est établie par l’employeur en se fondant sur des preuves de compétence et de connaissance de ses agents : CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité), diplôme, attestation de compétence délivrée suite à un questionnaire à choix multiples, justificatif de compétences…

L’objectif étant que tous les acteurs de terrain maîtrisent mieux les règles de préparation des projets de travaux, mais également les règles de prévention et de protection durant les travaux.

Vous trouverez plus d’informations sur l’AIPR dans le guide des formations réglementaires en hygiène et sécurité.

>> Contact04 56 38 87 04 - prevention@cdg38.fr